FAQ :: Rechercher :: Membres :: Groupes :: S’enregistrer
Profil :: Se connecter pour vérifier ses messages privés :: Connexion

Famille Cornefield

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Partie Roleplay -> Background Joueurs
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Naeryth


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2014
Messages: 3

MessagePosté le: Mar 28 Jan - 21:30 (2014)    Sujet du message: Famille Cornefield Répondre en citant

PublicitéSupprimer les publicités ?
La Famille Cornefield, vaste sujet s'il en est!


Commençons par la fin, ou plutôt l'après fin, l'après Apocal'hips.


Déjà et parcequ'il a le privilège de l'age Billy...


Ahhh Billy, un grand moment, un grand homme, enfin grand... pas tant que ça...


Billy, le type qui trouve qu'installer un chiotte devant la maison, c'est classe, parce que du coup t'es à l'air libre, t'es plus nature et comme il le dirai lui meme... "T'as les baloches à l'air et ça c'est la vraie vie vraie"


Billy, un des rares types à trouver que la coupe mullet, c'est le kiff ultime, le summum de la mode et ce depuis au moins le moyen age prehistorique!


Bref, Billy il est nature... enfin si on compte pas trop l'odeur...


Et puis finalement, en dehors de son physique.... physique? Ses plus grands atouts restent (Sa coupe mullet!) son sourire édenté et bien sur son accent redneck! (de toutes manières, cf mon avatar!)
_________________
"c'que je regrette le plus?.. les putains de crachoirs en cuivre mon pote..."


Dernière édition par Naeryth le Mar 28 Jan - 21:37 (2014); édité 1 fois
Revenir en haut
Ersir


Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2014
Messages: 3

MessagePosté le: Ven 31 Jan - 19:59 (2014)    Sujet du message: Famille Cornefield Répondre en citant

Un brouillard de guerre, épais, à couper au couteau, si épais qu'il en est oppressant. L'air est lourd, rien n'est perceptible à dix pas, et ce bruit, ces bruits, ces pas par dizaines, ces armes, ces balles, ces explosions, elles, sont autant d'indication que les assaillants se rapprochent.
Prostré contre un mur, en sueur, affalé, la respiration haletante, on trouve un homme hagard, faible, inquiet : celui que l'on connaissait jusque là comme un rustre et bon vivant, Chris Cornefield.
C'est maintenant la mine déconfite, le teint pâle, livide, derrière un masque de poussière et de crasse, qu'il se prépare à mourir. Car il sait l’affrontement inévitable, et l'issue, certaine.

Ils hèlent son nom, ils le provoquent, l'appellent. Mais il n'est pas décidé à rester terré comme un rat. Les Rednecks sont des gens fiers, des grandes gueules comme on dit, et il ne se laissera pas partir sans un dernier combat. Le premier mur saute, l'explosion fait trembler toute cette structure décadente et  puante, la vermine elle, a déjà fuit le navire. Mais le capitaine lui, reprend ses esprits, attrape dans ses mains son fusil, et s'en va accueillir comme il se doit, ses invités. Car ça c'est, l'esprit Redneck.

Les attaquants, surpris que la porte qu'ils s’apprêtaient à abattre, soit volontairement ouverte, se prenne aussitôt une rafale de fusil pompe à courte portée. Le coup est dur, mais les pillards sont aussi déterminés que bien préparés. Leurs tenues de combats les protègent de de cette contre-attaque, mais ils doivent s'organiser. Ils avancent alors lentement, ensembles, en se couvrant. Chris, qui vient, stupéfait, de se rendre compte de la résistance de ses adversaires, comprend alors qu'il n'en réchappera pas. Il remonte, tire plusieurs cartouches dans l'étroit escalier qui les mènera à lui, puis court comme un dératé en direction de ses quartiers.

Il y dépose ses armes, récupère une bière, et ouvre d'un geste brusque, chacune des portes en métal qui séparaient la horde, de l'homme. Un sourire provocateur aux lèvres, son breuvage en main, il déguste sa pisse d'âne. Il n'aura pas le temps d'en profiter, car maintenant un des hommes l'éviscère d'une décharge à courte portée, tirée par un canon puissant. Les tripes à l'air, Chris rend l'âme, dans un dernier râle. Il est mort de la même manière qu'il est né. Sale, nu, et comme tout mec de la campagne abreuvé par une mère alcoolique durant la grossesse, ivre mort, et donc, heureux.

Puisse-tu reposer en paix, Chris Cornefield ! Toi qui gardera (heureusement?) pour toi tes secrets, et tes inventions si remarquables !

  
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:36 (2018)    Sujet du message: Famille Cornefield

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet     Index du Forum -> Partie Roleplay -> Background Joueurs Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
smartDark Style by Smartor
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group